S

Liens de la barre de menu commune

L'état des lieux en 2008

Contexte et résumé

Dans le présent rapport, le Conseil des sciences, de la technologie et de l'innovation (CSTI) fait le point sur la santé du système des sciences, de la technologie et de l'innovation du Canada. On y trouve un examen des progrès réalisés au cours des années et une comparaison des résultats canadiens avec ceux des chefs de file mondiaux. Enfin, le CSTI mentionne les secteurs qui méritent notre attention si nous voulons placer le Canada dans le groupe de tête des pays innovateurs.

L'innovation est importante. Dans une économie mondialisée, la création et la conservation de nos emplois ainsi que l'amélioration de notre niveau de vie dépendront de plus en plus de notre aptitude à innover. Notre niveau et notre qualité de vie augmenteront avec la mise au point d'automobiles et d'avions moins énergivores, la découverte de nouveaux traitements des maladies, l'amélioration de l'accès à Internet et la création d'appareils de communication nous reliant les uns aux autres en tant que communautés et au sein de l'économie mondiale. Notre aptitude à régler les problèmes importants pour les Canadiens – qu'il s'agisse d'une utilisation plus propre et plus éconergétique de nos ressources ou de la prestation de services à l'autre bout du pays ou de la planète – dépendra de la vigueur de notre assise scientifique et de notre aptitude à innover.

Bien que le potentiel d'innovation du Canada soit énorme, nous avons des obstacles à surmonter. La crise financière qui secoue le monde porte un dur coup à notre performance économique, notamment dans les secteurs de l'automobile, des produits forestiers, des technologies de l'information et de la biotechnologie. Elle réduit les revenus dont peuvent disposer le secteur privé, les universités, les collèges et le gouvernement.

En outre, nous sommes confrontés à des défis à plus longue échéance. Les frontières technologiques sont repoussées à un rythme de plus en plus rapide, ce qui fait qu'il est difficile de rester à l'avant-garde. Divers défis mondiaux et nationaux appellent une action soutenue, comme les changements climatiques, la consommation et la production d'énergie, ainsi que les coûts et conséquences du vieillissement de la population. À ces phénomènes s'ajoute l'arrivée dans l'économie mondiale de nouveaux producteurs à bas prix qui accroissent les pressions concurrentielles sur nos entreprises.

Dans la conjoncture économique actuelle, les marges d'erreur sont réduites alors que les risques et les conséquences des mauvaises décisions augmentent. En période de difficultés économiques, entreprises, universités, collèges et gouvernements peuvent être portés à réduire leurs budgets de recherche-développement (R-D). Malgré cela, veiller à ce que nos décisions et investissements débouchent sur une croissance économique durable à long terme reste aussi urgent que crucial pour notre avenir.

Le Canada a fait des progrès au cours de la dernière décennie dans son appui à l'innovation. Nous savons désormais que pour créer des emplois et stimuler la croissance dans un monde compétitif, il faut que les sciences, la technologie et l'innovation fassent partie d'une politique nationale appuyant ceux qui assurent notre succès dans l'innovation. Les facteurs déterminants du succès dans l'innovation comprennent :

  • un secteur privé qui place les sciences, la technologie et l'innovation au cœur de ses stratégies fondamentales;
  • des établissements d'enseignement et de recherche qui forment, recrutent et conservent des talents de grande qualité;
  • des chercheurs qui nous maintiennent à l'avant-garde du savoir, ainsi que des travailleurs qui décèlent et exploitent les possibilités de travailler de manière plus intelligente et plus créative.

Nous avons appris que le succès dans l'innovation vient de la réussite que ces différents acteurs connaissent individuellement et de la manière dont ils collaborent les uns avec les autres. Stimuler l'innovation exige une collaboration soutenue et une réponse systémique de différents individus et institutions travaillant ensemble dans le système d'innovation. Les fonds et politiques des municipalités et des gouvernements provinciaux et fédéral stimulent l'activité innovatrice. Les politiques peuvent également favoriser et faciliter la collaboration internationale et renforcer ainsi l'accès au bassin mondial de savoir et de compétences. Les entreprises, les institutions et les gouvernements doivent faire preuve de stratégie et d'adaptabilité dans leurs décisions et leurs investissements en sciences et en technologie (S-T) pour tirer parti des changements technologiques émergents et des nouvelles possibilités économiques et sociétales.

Atteindre l'excellence avec des ressources limitées oblige à faire des choix. Sur le conseil du CSTI, le ministre de l'Industrie a annoncé récemment des sous-priorités qui permettront de concentrer les ressources et d'appuyer les découvertes, la recherche appliquée et l'innovation susceptibles de consolider les avantages concurrentiels du Canada. Cela débouchera sur le développement accéléré des secteurs importants pour le Canada, tout en reconnaissant qu'une proportion élevée des fonds doit être consacrée à une recherche fondamentale d'excellente qualité.